Close

Ces 4 entreprises néerlandaises sont à l’avant-garde de la construction de sites zéro émission

Ces 4 entreprises néerlandaises sont à l’avant-garde de la construction de sites zéro émission

L’industrie mondiale de la construction produit 23 % des émissions totales de CO2 dans le monde [Bellona]. Et près de 5 % de ces émissions sont directement liées aux activités sur les sites de construction [Bellona], telles que l’alimentation des outils avec des générateurs.

C’est pourquoi instagrid participe au projet européen LIFE, qui pilote des dispositifs d’alimentation en énergie propre dans le secteur de la construction et de l’aménagement urbain vert afin de réduire les émissions. Ce projet a été lancé en 2019 et sera achevé cette année, en 2022. Dans le cadre de ce projet, 13 entreprises de construction testent actuellement les stations électriques portables instagrid ONE max sur leurs sites de construction, dans sept pays.

Amsterdam aux Pays-Bas est l’une des villes où les unités instagrid ONE max sont testées sur de nombreux sites de construction par quatre entreprises de construction néerlandaises : KWS, Markus-Veekens, Rutte Groep et Gebr. Beentjes GWW B.V. Nous nous sommes rendus sur certains de ces sites, pour le compte d’instagrid, afin de voir comment elles utilisaient les unités instagrid et avançaient dans la construction sans émissions.

“L’objectif de développement durable d’Amsterdam est de devenir une ville zéro émission”

Amsterdam est l’une des villes européennes qui œuvrent ouvertement à devenir une ville zéro émission – au niveau résidentiel, de la mobilité mais aussi des sites de construction. Nous nous sommes entretenus avec Marten Klein, membre du conseil d’administration du bureau d’études de la municipalité d’Amsterdam, afin de mieux comprendre la vision adoptée par la ville d’Amsterdam.

Marten a souligné la nécessité d’adopter une perspective à long terme pour la transition vers une ville zéro émission. « La mission de passer à zéro émission n’est pas réalisable à court terme, car elle interfère avec les processus de production des sous-traitants avec qui nous travaillons. Elle va nécessiter plusieurs essais et nous devons établir des relations, prendre le temps nécessaire et accepter de commettre des erreurs », précise Marten.

L’objectif de la ville d’Amsterdam est non seulement de réduire l’utilisation de carburants fossiles, et donc les émissions, mais également de créer des environnements de travail plus propres et moins bruyants. « Ce qui est beau, c’est que non seulement cela réduit l’utilisation des carburants fossiles à long terme, mais cela crée également un environnement de travail plus calme et plus propre et de meilleures conditions de travail », ajoute Marten.

 

KWS Infra: construction du premier quartier climatiquement neutre d’Amsterdam

KWS Infra vise à atteindre une infrastructure entièrement circulaire d’ici 2040 [KWS Sustainability Goals]. Tim Rietmeijer, conseiller en matière de développement durable et coordinateur d’appels d’offres chez KWS, a indiqué que l’entreprise visait à atteindre ses objectifs en matière de développement durable le plus rapidement possible.

« Il est important d’avoir des objectifs de développement durable pour démontrer que vous respectez les Accords de Paris et les autres réglementations des Pays-Bas. Nous avons commencé à passer du traditionnel diesel à l’HVO100, et à utiliser des machines électriques. Nous avons développé la première grue automatique électrique avec l’un de nos partenaires de transport et aujourd’hui, nous disposons d’un ensemble pour asphalte entièrement électrique, qui a été le tout premier au monde. Des innovations durables telles que PlasticRoad, le système de recyclage d’asphalte HERA et KonwéCity 5 Circulair sont utilisées par KWS », indique Tim.

KWS utilise les stations électriques instagrid ONE max, par exemple, dans son projet de zone résidentielle de Houthaven, qui sera le premier quartier climatiquement neutre d’Amsterdam [Sustainable Amsterdam]. Sur le site de construction, KWS alimente, par exemple, ses scies à ruban, perceuses à béton, bétonnières et matériels de soudage avec instagrid ONE max. « Ce qui rend l’unité instagrid efficace, pour nous, c’est que c’est une variante de générateur transportable de plus petite taille. Elle est très polyvalente, et c’est vraiment pratique de pouvoir faire plusieurs choses avec une seule unité. Ça la rend très facile à utiliser », explique Tim.

 

Markus-Veekens: remporter des appels d’offres en mettant l’accent sur le développement durable

Markus-Veekens, autre entreprise néerlandaise à tester l’instagrid ONE max, travaille également avec ces unités dans une zone résidentielle. Markus-Veekens est spécialisée dans le pavage et alimente, par exemple, ses équipements de pavage innovants avec instagrid ONE max. Dans les zones résidentielles, les entreprises de construction doivent aussi tenir compte de la pollution sonore, et en particulier parce que les journées de travail peuvent débuter tôt le matin. Le fait qu’instagrid ONE max soit totalement silencieux rend l’environnement plus agréable pour les personnes qui y résident.

Récemment, Amsterdam a lancé un appel d’offres pour le pavage de toute la ville, mettant un fort accent sur le développement durable. L’appel d’offres ne tenait pas uniquement compte du prix, mais aussi des impacts environnementaux des procédés utilisés dans le projet. Markus-Veekens a décroché ce projet d’envergure en proposant l’approche la plus respectueuse de l’environnement.

Rutte Groep: s’engager en faveur de matériaux de construction circulaires

L’un des éléments les plus polluants des sites de construction est le transport et la production des matériaux de construction, comme le béton à forte intensité de carbone. La production de ciment seule est responsable de l’émission de 10 % de l’empreinte carbone globale. Pour y remédier, Rutte a inventé une technologie révolutionnaire pour « libérer » les matières premières d’origine du béton, que sont le sable, les graviers et le ciment. En réutilisant ces matières premières, l’entreprise peut produire du béton circulaire et réduire son empreinte carbone d’un pourcentage stupéfiant de 95 %. En parallèle, l’entreprise s’efforce d’instaurer une politique Zéro CO2 pour l’ensemble de ses filiales exerçant des activités liées à la construction. [Rutte Groep]

L’objectif de Rutte Groep est de remplacer, à long terme, l’ensemble de ses générateurs par des stations sur batterie, afin de réduire ses émissions de CO2. Rutte Groep teste les unités instagrid ONE max sur ses sites de construction, en alimentant, par exemple, ses marteaux-piqueurs, plaques vibrantes et dameuses. À l’heure actuelle, Rutte Groep recharge les unités instagrid ONE max à partir de ses propres panneaux solaires, ce qui réduit encore davantage les émissions de CO2 liées à leur utilisation énergétique.

 

Gebr. Beentjes GWW B.V

En 2012, l’entreprise amstellodamoise Gebr. Beentjes a décidé de commencer à réduire son empreinte carbone et a demandé la certification « CO2 Prestatieladder ». Depuis, elle s’est constamment efforcée de réduire son empreinte carbone et dès 2014, a été certifiée au plus haut niveau (Niveau 5) du système « CO2 Prestatieladder ». [Gebr. Beentjes] Aujourd’hui, dans le cadre de ses activités de réduction des émissions de CO2, Gebr. Beentjes teste les unités instagrid ONE max dans son travail quotidien de construction.

 

En savoir plus sur le project  “Cleaner Air” LIFE

En savoir plus sur instagrid ONE max